LE MANS CLASSIC 2016

8ème  EPISODE


OUVERTURE DE LA PISTE DES LE VENDREDI
LE GROUP C RACING EN LEVER DE RIDEAU


Créé  en  2002  par  Peter  Auto  et  l'Automobile  Club  de  l'Ouest,  Le  Mans  Classic  offrait  pour  la  première  fois  une formidable  rétrospective  des  24  Heures  du  Mans  aux  amateurs  d'automobiles  d'exception.  Plébiscité  dès  sa  première édition, l’évènement n'a cessé d'asseoir sa notoriété au fil des éditions suivantes pour s’établir comme un must  attendu  tous  les  deux  ans  par  le  public  et  les  participants.  Ce  rendez -vous  incontournable  de  la  compétition historique  internationale  enregistre  depuis  sa  création  une  fréquentation  régulièrement  en  hausse  et  a  dépassé  le  cap  des  110  000  spectateurs  lors  de  la  dernière  édition  en  2014.  Dans  les  paddocks  et  en  bord  de  piste,  tous  viennent admirer les bolides qui ont écrit l'Histoire de la célèbre course mancelle.


Quatre  cent  quatre -vingt-dix  concurrents sont  sélectionnés  avec  soin  par  Peter  Auto  afin  d'offrir  variété  et cohérence  historique  au  sein  des six  plateaux de  course  couvrant  la  période  de  1923  à  1981  qui  se  succéderont  durant deux tours d'horloge sur le tracé long de 13,629 km habituellement réservé aux célèbres 24 Heures. Autant de  bolides  affichant  pour  nombre  d'entre  eux  des  pedigrees  éloquents  et  rappelant  de  célèbres  duels  sur  des terrains dont les noms résonnent comme ceux de champs de bataille : Arnage, Hunaudières, Indianapolis, Mulsanne, Tertre Rouge... 

Grande nouveauté  de l’édition 2016, le spectacle sur la piste débutera dès le vendredi matin . Avec des parades de clubs  pour  commencer.  Puis  le  rythme  s’accélérera.  Avec  l’entrée  en  action  du  plateau  d’ouverture :  le  Group  C  Racing  qui  constituera  une grande  première  à  l’affiche  du  Mans  Classic.  Ensuite,  les  six  autres  plateaux  se  succèderont  pour  effectuer  leurs  séances  d’essais  qualificatifs,  puis,  plus  tard,  leurs  essais  libres  nocturnes.  Autre nouveauté,  l’adoption  en  course  des  Slow  Zones créées  pour  éviter  les  longues  périodes  de  safety  car  et  donner davantage  de  place  au  sport  tout  en  assurant  la  sécurité  des  techniciens  lors  d’incidents  de  course  (80  km/h  maxi dans la zone neutralisée). Enfin, une cour se du Jaguar Classic Challenge  regroupant les modèles XK, Type E, C & D, Mk  I,    Mk  II  et  Mk  VIII  s’ajoutera  au  programme.  Dans  ce  plateau,  le  Britannique  Andy  Wallace  (19  participations aux 24 Heures du Mans, dont une victoire en 1988 sur une Jaguar XJR -9LM) pilotera la Jaguar Type D (châssis XKD 505)  victorieuse  avec  l’équipage  Mike  Hawthorn/Ivor  Bueb  lors de  la  tragique  édition  des  24  Heures  du  Mans 1955.

Accueillis  au  cœur  de  l'évènement,  les  clubs  occuperont  de  nouveau  une  place  de  choix.  Sont  attendues 8500 voitures représentant 180 clubs et 60 marques. Nombre d'entre elles profitant de l'occasion offerte d'effectuer un tour de piste en une incroyable parade saluée par le public.

Parmi les autres temps forts du week-end, le très prestigieux Concours Le Mans Heritage Club qui réunit 24 châssis triés sur le volet, ayant tous participé aux 24 Heures du Mans entre 1923 et aujourd’hui;  l’hommage à Ligier avec la présence de  plusieurs  JS1  et  JS2,  l’Exposition Spéciale F.F.V.E intitulée ‘‘Les Transporteurs des écuries de course’’ qui  constituera  une  première ;  la Vente  aux  enchères  Artcurial  Motorcars  avec  plus  d’une  centaine  de  voitures  d’exception proposées et Little Big Mans  avec une centaine de bolides miniature conduits par des pilotes en herbe, âgés  de  6  à 10  ans,  lâchés  pour  une  boucle  du  circuit  Bugatti  après  un  départ  "Le  Mans".  Sans  oublier  les  très nombreux exposants et moult animations qui replongeront le paddock dans une autre époque.



(c) Photos F. Vieau  - Edition 2014
Quelques images de la dernière édition


>>> Le Mans Classic

(c) Vehidex.com